Pourquoi racheter son leasing ?





Souscrire à un contrat de leasing permet d’avoir à sa disposition un véhicule sans pour autant le payer en une seule fois. Le contrat va stipuler que la véhicule est la propriété du concessionnaire pendant la durée du contrat et l’automobiliste n’en sera propriétaire qu’à la fin du paiement des mensualités (pour autant qu’il rachète le véhicule). Lors d’un leasing, la société qui finance le véhicule va faire inscrire le code 178 sur le permis de circulation en indiquant que celle-ci appartient à l’organisme de financement. Le contrat peut durer jusqu’à 60 mois et l’automobiliste se doit de respecter tous les termes du contrat. Malgré les restrictions du leasing, il est pourtant possible de racheter ce contrat afin de se libérer de certaines obligations et de profiter de conditions plus avantageuse. Plusieurs solutions s’offrent ainsi à l’automobiliste !

Un leasing est souvent contraignant…

En effet, comme l’organisme de financement est le propriétaire de la véhicule, l’automobiliste se doit de respecter son contrat de leasing. Il ne pourra par exemple pas vendre le véhicule pendant toute la durée du contrat. L’organisme exigera une assurance casco collision pour le véhicule. L’automobiliste ne pourra également pas dépasser un certain nombre de kilomètres parcourus par mois ou par an sous peine de payer une pénalité. De plus, chaque mensualité sera assujettie à la TVA. Vous l’aurez compris… le leasing n’apporte pas que des avantages !

Racheter son leasing pour vendre son véhicule

Pendant la durée du contrat de leasing, l’automobiliste ne peut pas vendre celle-ci sans l’accord du propriétaire (l’organisme de financement). S’il décide de remettre son véhicule au concessionnaire, il risque également de devoir payer une pénalité liée à la résiliation anticipée du contrat. Ainsi, effectuer un rachat de son leasing est la seule option qui permettra de revendre le véhicule.

Racheter son leasing pour éviter de payer des mensualités trop élevées

La durée d’un contrat de leasing dure entre 12 et 60 mois. L’automobiliste devra payer ses mensualités, plus les intérêts et la TVA. Or, il pourrait rencontrer pendant cette période :

- Des problèmes professionnels : la perte d’un emploi, l’obtention d’un véhicule de fonction, ou d’autres situations qui pourrait être des raisons pour résilier le contrat de leasing. Chaque mensualité pourrait être une charge que l’automobiliste ne pourrait peut-être pas supporter ou alors devenir une charge inutile.

- Des empêchements familiaux : en 60 mois par exemple, de nombreuses choses peuvent changer dans une vie. L’automobiliste pourrait se marier, avoir un enfant, avoir un projet immobilier, se divorcer… ainsi, payer une mensualité ou garder le véhicule ne serait plus possible. Il pourrait aussi avoir besoin d’un autre véhicule, diminuer ses charges mensuelles ouse libérer du contrat pour pouvoir bénéficier d’un crédit pour un autre projet.


- Des empêchements économiques : comme cité plus haut, chaque mensualité peut être trop importante. Une baisse de revenu, un licenciement ou un enfant peut impacter le mode de vie de l’automobiliste en l’obligeant à diminuer ses dépenses et charges mensuelles.

- Des empêchements légaux : la perte du permis pourrait aussi obliger l’automobiliste à renoncer à son véhicule. Il ne pourrait plus le conduire pendant une durée importante alors qu’il devra toujours payer ses mensualités et d’autres taxes. Il peut donc envisager de racheter son leasing afin de pouvoir se débarrasser de son véhicule.

Les options disponibles pour racheter son leasing

Si l’automobiliste veut devenir propriétaire de son véhicule, deux options s’offrent à lui.

Racheter son leasing soi-même

Il est possible de racheter son leasing avec ses propres moyens. Si par exemple l’automobiliste obtient une augmentation de ses revenus, une prime ou qu’il décide simplement de racheter le leasing avec sa/son compagne/compagnon il pourra ainsi être le propriétaire du véhicule après le rachat. En tout cas, cette procédure est plus facile et évitera des tracas administratifs. De plus, il évitera de payer la TVA de chaque mensualité et pourra vendre le véhicule à un bon prix.

Regroupement de crédits auprès d’une banque

Un regroupement de crédits ou une consolidation de dettes auprès d’une banque pourrait être une bonne option en cas de rachat de leasing. Cela permettrait de regrouper le leasing avec d’autres crédits et dettes et les faire ainsi payer par la banque en une seule fois. La banque deviendra alors le seul créancier du propriétaire. Il pourra ainsi négocier et bénéficier d’un taux de crédit intéressant avec une durée de remboursement plus longue. Le bénéfice principal de cette solution, c’est d’éviter d’être rattaché à la concession (ou l’organisme de financement) pendant la durée du contrat de leasing tout en étant propriétaire de son véhicule. De plus, avec de bonnes conditions les mensualités seront souvent plus faibles.

Si l’automobiliste souhaite se débarrasser de son véhicule, trois options s’offrent à lui.

Restituer le véhicule

Même si cette option est souvent une très mauvaise opération économique, l’automobiliste pourra toujours restituer son véhicule. Il devra ainsi (selon les termes du contrat) payer les mensualités restantes et une pénalité. De plus, un contrat de leasing prévoit généralement une valeur résiduelle qui doit être respectées à la remise du véhicule. Si le véhicule à une valeur inférieure en raison de son usure ou de dégâts, l’automobiliste peut se voir payer la différence entre la valeur résiduelle prévue et la valeur réelle du véhicule au moment de la remise.

Transférer le contrat à un tiers

Si vendre le véhicule est prohibé pendant le contrat de leasing, il est pourtant possible de transférer le contrat à un tiers. Ce tiers peut être un particulier ou un professionnel. Il faudra tout de même prendre en compte, si le contrat le stipule, que le contrat ne pourra pas être transféré pendant une certaine durée (habituellement 13 mois) ou pendant la durée du contrat. Le tiers sera donc inscrit à un nouveau contrat avec l’organisme de financement (ou la concession). Il paiera donc les prochaines mensualités restantes du contrat mais il pourra également racheter le contrat après le transfert.

Racheter son contrat de leasing et vendre ensuite la véhicule

La dernière solution pour ne pas devoir débourser une somme importante à la remise de son véhicule, consiste à souscrire un crédit privé avant l’échéance de son contrat de leasing. Ainsi, il sera possible de rembourser le leasing avant son échéance et de vendre ensuite la véhicule de son côté en espérant en tirer un meilleur prix que si c’était le concessionnaire qui avait effectué ce rachat.

En conclusion :

Le leasing permet d’avoir à sa disposition un véhicule sans avoir à le payer en une fois. Cependant, il y a aussi des avantages à racheter son leasing tels que, devenir propriétaire de son véhicule, se débarrasser de son véhicule ou faire des économies. Il existe plusieurs options pour racheter son leasing, que ce soit avec ses propres économies ou en demandant un crédit par exemple, mais il est aussi possible de transférer le contrat à un tiers. Un contrat de leasing étant un engagement allant de 12 à 60 mois, il faut s’assurer de connaître ses avantages et ses inconvénients avant de souscrire celui-ci. Dans le cas où vous souhaiteriez effectuez un rachat de votre leasing pour les différentes raisons invoquées, faites votre demande sur Lica et bénéficiez ainsi des meilleures conditions de Suisse !